click to enable zoom
Chargement de la carte
Aucun résultat
ouvrir la carte
Voir Carte routière Satellite Hybride Terrain Me localiser Plein écran Préc. Suiv.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 propriétés. Voir les propriétés.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 results
Résultats de la recherche

La collaboration entre courtiers immobiliers

Publié par Olivier Maurice le 14 mars 2018
| 0

On entend souvent parler de la collaboration entre courtiers immobiliers. Or, bien que ce concept soit compris par les gens de l’industrie, je crois que le grand public ne comprend pas très bien ce qu’est la collaboration entre courtiers immobiliers. Voici donc les grandes lignes de ce principe.

 

Pour débuter, il faut décortiquer une transaction immobilière. Il y a 2 côtés importants : l’inscription et la vente.

 

  1. L’inscription

 

Le courtier qui met une propriété à vendre ou à louer est appelé le courtier inscripteur. Ce dernier signe un contrat de courtage avec un propriétaire et doit rassembler toute l’information pertinente à la vente. On parle ici des documents légaux tel baux, certificat de localisation, zonage, comptes de taxes, acte de vente/prêt et bien plus encore.

 

De plus, ce dernier s’occupe de la mise en marché. On parle ici de créer une fiche descriptive, annoncer la propriété aux endroits appropriés, coordonner les visites, etc.

Le courtier inscripteur a comme mandat de veiller aux intérêts de son client, le propriétaire. Il tente d’aller chercher les meilleures conditions, tout en s’assurant d’être réaliste.

 

  1. La vente

C’est ici que cela se complique un peu. Le courtier qui s’occupe de l’acheteur d’une propriété se nomme le courtier collaborateur. Dans certains cas, les acheteurs mandatent un courtier qui négocie et veillent à leurs intérêts. Historiquement, on peut dire qu’environ 60-75% des acheteurs ont utilisés les services d’un courtier pour les représenter lors d’un achat.

Dans les autres cas (entre 25 et 40% des cas), les acheteurs décident de transiger directement avec le courtier inscripteur. Le courtier inscripteur représente les intérêts du vendeur mais doit traiter équitablement les acheteurs.

 

Maintenant que les 2 côtés d’une transaction sont sommairement expliqués, comment est-ce que la collaboration se passe sur le terrain? Le courtier inscripteur doit tenir au courant toute partie à une transaction qui en fait la demande. Cela veut dire que si une promesse d’achat ou location est présentée, le courtier inscripteur doit aviser tous les gens qui ont démontré un intérêt pour l’immeuble pour leur laisser la chance de préparer une promesse d’achat ou location. De plus, le courtier inscripteur doit aviser toute personne ayant fait une demande de visite qu’une promesse d’achat ou location sera présentée et offrir la possibilité à ces derniers de devancer leur visite. Donner une chance à tous de faire une promesse d’achat ou location et tenter de maximiser le potentiel pour un vendeur, c’est ça la collaboration entre courtiers immobiliers!

 

Je tiens à ajouter qu’un courtier inscripteur ne peut pas divulguer de l’information sur une promesse d’achat ou location à personne. Cela contreviendrait au devoir de confidentialité et placerait la personne ayant fait cette promesse d’achat ou location en situation de désavantage. Aussi, il est à noter que le courtier inscripteur ne peut causer aucun geste pour avantager une promesse d’achat ou location présentée directement par lui. Si l’on veut lire entre les lignes, cela veut dire qu’il ne peut pas réduire sa rétribution pour favoriser son acheteur direct.

 

J’espère que vous comprenez un peu mieux la collaboration entre courtiers immobiliers après la lecture de cet article.

 

Vous avez des questions? Vous pouvez me joindre et il me fera plaisir d’y répondre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.