click to enable zoom
Chargement de la carte
Aucun résultat
ouvrir la carte
Voir Carte routière Satellite Hybride Terrain Me localiser Plein écran Préc. Suiv.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 propriétés. Voir les propriétés.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 results
Résultats de la recherche

Marché immobilier en 2018 – ma prédiction!

Publié par Olivier Maurice le 15 janvier 2018
| 0

Comment ira le marché immobilier en 2018?

J’aimerais bien avoir une boule de cristal en vous dire avec certitude ce qui arrivera au marché immobilier en 2018. Or, rien n’est plus difficile à prévoir. Voici quelques grandes lignes directrices qui dicteront comment le marché immobilier se comportera cette année.

 

  1. La demande

Présentement, la demande pour plusieurs produits est assez bonne. Sur la Rive-sud de Montréal, les premiers acheteurs sont au rendez-vous. Les gens que je rencontre sont souvent à la recherche d’une habitation en relativement bon état offrant le potentiel d’avoir des enfants sans avoir à déménager. Cela pointe les acheteurs vers la maison unifamiliale plutôt que le marché des condos.

 

Étant donné la présence de ces jeunes acheteurs, cela permettra aux gens qui vendent leur propriété de réaliser leur projet immobilier et devrait soutenir une demande intéressante.

 

  1. L’offre

Tel que discuté ci-dessus, la demande est bonne. Or, en date de l’écriture de cet article, l’offre de propriétés sur le marché n’est pas très grande pour la demande des clients. Il n’est pas rare que les propriétés bien inscrites se vendent en quelques jours et il n’est pas rare de vivre des situations d’offres multiples. Est-ce que l’offre s’améliorera en 2018? Je le souhaite pour les acheteurs!

 

  1. Les taux d’intérêts

Plusieurs économistes parlent d’une hausse des taux d’intérêts en 2018. Or, chaque hausse diminue le pouvoir d’achat pour les acheteurs. S’il y a une hausse des taux, jumelée avec les nouvelles règles hypothécaires, cela pourrait changer le portrait. À suivre!

 

  1. L’économie

L’économie va relativement bien. Cependant, les discussions sur l’ALENA (accord de libre-échange nord-américain) pourraient changer la donne. L’économie canadienne est assez dépendante de celle des États-Unis. Si l’exportation devient plus difficile, il pourrait y avoir des répercussions sur les emplois. Si une personne a peur de perdre son emploi, il a fort à parier qu’elle ne voudra pas s’embarquer dans un aussi gros projet que l’achat d’une propriété.

 

Comme vous le voyez, il y a plusieurs facteurs qui influenceront le marché immobilier en 2018. Personnellement, je crois que le marché sera bon, sans être incroyable. Les bons produits au bon prix se vendront bien, tandis que ceux trop cher ou peu en demande seront plus difficile à vendre. Êtes-vous d’accord avec cette analyse?

 

Vous pouvez me joindre ici ou par courriel au olivier@oliviermaurice.com ou téléphone au 514-794-8059

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.