click to enable zoom
Chargement de la carte
Aucun résultat
ouvrir la carte
Voir Carte routière Satellite Hybride Terrain Me localiser Plein écran Préc. Suiv.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 propriétés. Voir les propriétés.
Recherche avancée

0 $ à 1 500 000 $

Nous avons trouvé 0 results
Résultats de la recherche

Fiscalité municipale: une réforme souhaitable?

Publié par Olivier Maurice le 25 octobre 2018
| 0

Je suis tombé sur 2 articles ce matin: l’un dans Le Devoir et l’autre dans La Presse+. Bien que ces articles ne traitent pas directement du même sujet, les deux démontrent un même problème de fonds à propos de la fiscalité municipale.

 

Dans Le Devoir, on peut y lire que les villes doivent faire du développement immobilier pour assurer la croissance des revenus pour maintenir les services. Cela augmente l’étalement urbain, l’empreinte écologique et d’autres problèmes tel la congestion et la pollution. Ces problèmes commencent à devenir criant. Mais les villes ont besoin de revenus pour offrir des services, sinon les citoyens se plaindront du manque de services. C’est un cercle vicieux.

 

Dans La Presse+, on voit que la ville de Montréal tire beaucoup de revenus des immeubles commerciaux. Or, cela peut nuire aux commerces, bureaux et industries car les taxes augmentent les frais fixes. Il faut que les immeubles commerciaux paient leur juste part, mais à Montréal, la ratio de taxes commerciales versus résidentielles est de 3.78 soit l’un des plus haut au Canada.

 

Ces 2 situations démontrent une problématique sous-jacente qui est: les villes doivent augmenter leurs revenus pour maintenir ou améliorer l’offre de services. Or, la fiscalité municipale leur donne peu d’outils pour le faire. Il faudra que le gouvernement se penche tôt ou tard sur cette questions.

 

Vous avez des questions? Vous pouvez me joindre en tout temps.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.